dimanche 30 mai 2010

Prince of Persia: les sables du temps

01_120x160_POP:01_120x160_POP

5

Année: 2010 (26 Mai)
Genre: Aventure, Action
Réalisateur: Mike Newell
Acteurs: Jake Gyllenhaal, Gemma Artenton, Ben Kingsley

vlcsnap-2010-05-30-14h23m49s128

Alors que les Perses attaquent la ville d’Alamout qu’ils soupçonnent de traitrise, Dastan, le Prince de Perse, s’empare d’une dague mystérieuse et convoitée qui permet de contrôler l’écoulement du temps. Afin d’évité qu’elle ne tombe entre de mauvaise mains, il va alors entreprendre une aventure épique (ou pas).

vlcsnap-2010-05-30-14h36m02s24vlcsnap-2010-05-30-14h20m33s209vlcsnap-2010-05-30-14h11m45s60vlcsnap-2010-05-30-14h20m28s165

Après avoir adapté à outrance les comics, les romans et les légendes, le cinéma puise aujourd’hui dans une nouvelle source pour trouver l’inspiration: le jeu vidéo. C’est donc la saga des "Prince Of Persia" qui cède ici sa licence et passe sous le rouleau compresseur  d’Hollywood. N’aillant joué qu’occasionnellement à la saga originelle, je n’aurais pas la prétention dans connaitre le scénario en détails. Je peux tout de même vous dire que l’adaptation est taillée à la serpe et agrémentée lourdement des clichés habituels. Du jeu, il ne reste que l’élément central du scénario: la dague et son contrôle du temps, ainsi que l’esthétisme et la chorégraphie des combats.

vlcsnap-2010-05-30-15h32m23s56vlcsnap-2010-05-30-14h47m17s123vlcsnap-2010-05-30-14h48m00s43vlcsnap-2010-05-30-15h42m06s247

L’action offre alors quelques plans intéressants, figés en poing d’orgue pour nous offrir la contemplation des magnifiques décors photoshopés où la grâce d’un mouvement du Prince vient rappeler les instants perchés qu’offre "Assassins Creed". Les courses poursuites au milieu de la foule, l’infiltration caché sous l’ombre d’une capuche et les combats acrobatiques et impressionnant rappellent ce même jeu et bien que les liens entre-eux deux soient probant, le mélange saute aux yeux. Ces moments sont cependant trop rare et ne semble présent que pour rappeler l’origine du film. Le réalisateur fait donc l’erreur de croire que la qualité est dans son apport et non dans l’élément de base, dans les deux licences qu’il utilise.

vlcsnap-2010-05-30-14h56m21s188vlcsnap-2010-05-30-16h29m05s19vlcsnap-2010-05-30-15h56m05s199vlcsnap-2010-05-30-16h08m56s218

A cela, vient donc se greffer une histoire sans grands intérêts, faites d’amour, de désobéissance, de traitrise et d’aventures. Notre Prince va devoir sauver son peuple sans oublier de tomber amoureux, de sauver la princesse des griffes du mal, de tuer une centaine de méchants tout en gardant classe, souplesse, humour et charisme. Sans pour autant y voir Aladin, on ressent facilement le pouvoir destructeur qu’ont eu les studio Disney sur le film. La niaiserie est donc constante, l’héroïsme est écervelé et les dialogues semblent sortir d’un conte  de fée pour enfant. Résultat: même le plus abrutis des gardes conserve une maitrise parfaite de sa langue et sort des tirades qu’un scénariste a du mettre 1 heure à réécrire. En plus de trop parler, les personnages expliquent constamment ce qu’un spectateur abruti ne pourrait saisir lui-même. Il ne reste alors rien à chercher et donc plus grand chose pour se plonger dans cette histoire qui, au final, semble sortir de la machine à scénario de Luc Besson.

vlcsnap-2010-05-30-16h35m17s159vlcsnap-2010-05-30-16h33m45s236vlcsnap-2010-05-30-16h29m15s123vlcsnap-2010-05-30-16h21m11s131

Au final, reste un amère gout de gâché et de déjà-vu indéniable mais qui n’empêche pas ce "Prince Of Persia" d’être un assez bon divertissement, qui certes ne renouvelle jamais le moule duquel il sort mais qui propose, grâce à ses références vidéo-ludique, une aventure au rythme et à l’esthétique intéressant. Dommage donc que le ton soit parfois si niais et ridicule et que les dialogues soient toujours trop écrit, on aurait presque trouvé ici une bonne adaptation.

vlcsnap-2010-05-30-16h29m36s85

info release
Version TS  –  vidéo 8/10  –  audio 7/10

Liens de téléchargement:

   [Gigaup]

   [Megaupload]

   [Hotfile]

   [Rapidshare]

2 commentaires:

  1. Bah merci les producteurs de films pour abrutis....
    Il y a quelques années ça ne me dérangeais pas, mais il en sortait 1 ou 2 par an, mais cette année c'est la fête aux films pour spectateurs idiots...
    Bref, gros coup de gueule ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Je te comprends, le cinéma se dégrade... en tout cas aux USA pour sur.
    Maintenant pour ce film j'ai voulu éviter se genre de coup de gueule que je fais régulièrement. Je l'ai pris comme tel : un blockbuster tout naze pour ado débile. Partant de ça, j'ai réussi à lui trouver des qualités... Maintenant c'est sur qu'il ne mérite pas sa note (une fois de plus ^^) mais j'ai voulu éviter de jouer le grincheux jamais content.

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com