mardi 2 mars 2010

Magnolia

magnolia

9

Année: 1999
Genre: Film Choral, Drame, Social
Réalisateur, Scénariste, Producteur: Paul Thomas Anderson
Acteurs: Tom Cruise, Julianne Moore, William H. Macy, Philip Seymour Hoffman

vlcsnap-2010-03-01-20h39m51s68

Imaginez suivre le tracé de plusieurs voitures, chacune sur une voie différentes, vous savez qu’au bout de ses voies il y a une intersection, seulement vous ne savez ni quand elle arrive ni ce qui va y arriver. Voilà comment résumer Magnolia: on suit la journée de différentes personnes, on ne sait rien et on va prendre plaisir à le découvrir, 3h durant.

vlcsnap-2010-03-01-19h40m29s25vlcsnap-2010-03-01-19h43m34s78vlcsnap-2010-03-01-19h45m17s82vlcsnap-2010-03-01-19h48m52s188vlcsnap-2010-03-01-19h58m13s160vlcsnap-2010-03-01-19h53m35s181

Le réalisateur nous propose implicitement un jeu: “Amusez-vous, intelligent que vous êtes, à comprendre mon film, amusez vous à chercher les liens, les relations et le fond de mes personnages. J’ai 3h pour vous intéresser, 3h où vous pourrez simplement vous perdre, ne vous inquiétez pas, je suis là, près de vous, au cas où vous ne supporteriez pas d’être manipuler.” Voici, pour moi, le message de ce film et ce pourquoi je l’ai adoré: je me suis laissé porter au cœur de cette histoire, j’ai joué le jeu, j’ai cherché à comprendre  en observant attentivement. Au final, le plaisir est intense, bizarrement plaisant et personnel. Rare sont les films exigeant sur leur public, Magnolia fait parti de ces films, ne pouvant être vu qu’à 100%, sous peine de ne rien comprendre, de se perdre dans les méandres de l’histoire et de finalement la gâcher. Car Magnolia est un film de fond, certes la forme reste magnifique mais n’est là que pour soutenir le fond, élément fondateur du film. 

vlcsnap-2010-03-01-19h59m14s5vlcsnap-2010-03-01-20h01m55s80vlcsnap-2010-03-01-20h19m22s56vlcsnap-2010-03-01-20h20m52s192vlcsnap-2010-03-01-20h31m44s32

La trame narrative est totalement brisé de sa continuité initiale. Les personnages s’emmêlent les un entre les autres n’ayant pourtant aucun rapport évident, en début de film. Le réalisateur s’amuse alors à perdre les spectateurs dans l’histoire, s’attardant un instant sur un personnage pour finalement le quitter pour un autre, alors que l’on commençait seulement à comprendre… Dense de par son fond, sa musique omniprésente et son jeu d’acteur impressionnant, Magnolia s’offre donc le luxe de complexifier le tout en mélangeant les éléments, rompre la logique et le temps, créant ainsi un chef d’œuvre de narration. (à la manière de Synecdoque New-York).

vlcsnap-2010-03-01-20h27m41s182vlcsnap-2010-03-01-20h29m31s6vlcsnap-2010-03-01-20h39m09s160vlcsnap-2010-03-01-20h02m29s176

Bien que le film dure plus de 3h, à aucun moment la tension s’apaise. Le montage nerveux ainsi que de géniales idées narratives donne du panache au film. Le réalisateur prouve alors qu’il maitrise à la perfection son sujet, parvenir à tenir un rythme aussi élevé semblant pourtant infaisable. Il fracasse pour cela bon nombre de règles du cinéma pour nous offrir un film à la fois personnel et totalement décalé.

vlcsnap-2010-03-01-20h52m41s89vlcsnap-2010-03-01-20h51m14s240vlcsnap-2010-03-01-20h54m41s244vlcsnap-2010-03-01-21h24m42s86vlcsnap-2010-03-01-22h01m15s10

La musique joue un rôle prépondérant dans le film, étant constamment présente durant la première partie du film, elle aide ainsi à l’immersion, à la description d’une scène, d’une sensation ou d’une ambiance. C’est alors qu’elle se tait humblement dans la deuxième partie, moment où les liens commencent à se tisser, où le spectateur commence à comprendre, la musique s’essouffle pour laisser enfin place à l’ultime dénouement, le spectateur est alors apaisé, soulagé du poids oppressant de cette musique incessante, prêt à entendre, prêt à comprendre. La magnifique palette d’acteurs vient à son tour épicer le tout. Chacun a droit à son petit sketch, plus ou moins long, prouvant alors tout son talent: Tom Cruise impressionnant en psychopathe séducteur, Julianne Moore magnifique et bouleversante, Philip Seymour Hoffman tout simplement parfait... Chaque personnage aillant une personnalité et une psychologie propre, le film ne cesse de se complexifier et de se densifier au fur et a mesure que l’on en apprend sur eux. Le spectateur doit alors s’accrocher pour saisir l’histoire, comprendre chacun des personnages qui n’hésite pas à se mélanger entre les scènes pour finalement créer un tout complexe et complet.

vlcsnap-2010-03-01-21h07m18s150vlcsnap-2010-03-01-21h37m23s15vlcsnap-2010-03-01-21h55m33s182vlcsnap-2010-03-01-21h13m11s101vlcsnap-2010-03-01-22h50m02s96

[Monologue culte]

On en a peut-être finit avec le passé, mais le passé n’en a pas finit avec nous.

Voici donc une œuvre d’art personnelle et complexe, magnifique dans la forme et inimaginable dans le fond, d’une puissance narrative jusque là inégalée. Rare sont les films aussi marquant, aussi passionnant et intense; rare sont les films indispensable dans la culture du 7ême art, en voici un, profitez-en ! Mais promettez moi de ne pas le bafouer en ne le regardant qu’à moitié, un tel film se mérite, un tel film se regarde tel une perle rare inestimable.

vlcsnap-2010-03-01-22h21m02s104

Liens de téléchargement:

[VF]


[VO]

   [Netload]

   [Rapidshare]

   [Megaupload]

(liens Netload, Rapidshare, Megaupload interchangeables / mdp: tehparadox.com)


[Sub]

 

[OST]

6 commentaires:

  1. Paaaaaaaaaaaaaaarfait !!!!
    Mon film de référence suivi de The Big Lebowski et Funny Games US
    Tout simplement magnifique, je ne me lasse pas de le revoir
    Bref je ne m'attarde pas et te remercie pour ton travail, encore bravo


    PS : Mention spécial à Tom Cruise qui livre ici sa meilleure performance tout film confondu ainsi qu'à John C. Reilly que j'adore. Oh merde puis meme Philippe Seymour Hoffman et la sublime Julianne Moore (scene de la pharmacie)

    RépondreSupprimer
  2. voilà ! je viens juste de finir de le regarder ! je n'arrive pas à trouver de mots pour en parler tellement ce film est intense ! chacun à un moment se retrouve face à son destin, à un moment crucial de leur vie ! face à leur vérité ! face à leur passé ! tom cruise m'a beaucoup ému, et l'infirmier aussi ! bref tout ca pour te remercier sans ta critique jamais je n'aurai regardé ce film ! je crois que tu vas etre ma référence :) ce que je pense aussi de cefilm c'est que c'est un film qui ne se partage pas je veux dire c'est un film que l'on doit regarder seul ! je me pose juste une question : pourquoi magnolia? je suis peut etre passée à coté de quelque chose ! au début du film je vois bien un tableau au mur avec des magnolias c'est le seul moment du film ou j'en vois donc je comprend pas trop.
    framboise

    RépondreSupprimer
  3. Rooo jme suis même pas posé la question de la signification du titre ^^, la honte. A chercher sur le net.
    En tout cas merci pour ton com Framboise, il donne encore plus envie de regarder le film.

    RépondreSupprimer
  4. slim je viens d'aller regarder sur allo cine pour le titre magnolia et volia ce que j'ai trouvé :
    Un film fleuri

    Le titre du film est tiré de la fleur magnolia car symboliquement elle joint en son coeur, 9 pétales. Ces pétales représente chacun un des neuf personnages principaux du film (Julianne Moore, Tom Cruise, Philip Seymour Hoffman, William H Macy, Melora Walters, John C Reilly, Philip Baker Hall, Jason Robards et Jeremy Blackman.) De même, dans toutes les chambres à coucher du film il y a un tableau de fleur...

    RépondreSupprimer
  5. D'où la fleur sur l'affiche également... Merci pour l'info en tout cas.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai regardé ce film avec ma mère. Je me suis dit qu'il devait s'agir d'un bon film, vu les acteurs présents. Et puis... je me suis immergée dans l'histoire, dans LES histoires. Et j'ai essayé de comprendre. J'ai cherché le sens de la pluie de grnouille finale. Et... que n'a pas été ma surprise d'apprendre qu'elle avait été annoncée durant tout le film (le chiffre 82 apparaissant une dizaine de fois, et faisant référence à la pluie de grenouille relatée dans le nouveau ou l'ancien testament!!!)Pour ce qui est du titre, il est parfait. Quel chef d'oeuvre, la scène du bar m'a profondément plu, ainsi que celle du flic dans la voiture, du flic qui parle au jeune rappeur, de cette femme desesperée dans la pharmacie, etc.

    SU-BLIME

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com