dimanche 28 mars 2010

L’Imaginarium du docteur Parnassus

L-Imaginarium-du-Dr-Parnassus

9

Année: 2009
Nationalité: Américain
Réalisateur: Terry Gilliam
Acteurs: Heath Ledger, Lily Cole, Andrew Garfield, Johnny Depp, Jude Law, Christopher Plummer, Colin Farrell

vlcsnap-2010-03-28-21h14m12s38

Après une (très) longue attente, une version BDRip (d’excellente qualité au passage) est enfin disponible sur le warez. L’occasion pour moi de vous parler, dans de bonnes conditions, d’un film qui m’a profondément marqué lors de sa sortie ciné.

vlcsnap-2010-03-28-18h14m18s127vlcsnap-2010-03-28-18h20m45s153vlcsnap-2010-03-28-17h35m27s106vlcsnap-2010-03-28-17h36m52s191vlcsnap-2010-03-28-17h37m23s249vlcsnap-2010-03-28-17h47m17s37

Une nouvelle fois Terry Gilliam nous transporte dans son monde. Il nous conte ici l’histoire de Parnassus; un vieillard qui, accompagné de sa troupe ambulante, vous propose de vivre vos rêves les plus chers. Traversant une porte faite de bric et de broc, vous vous retrouvez plongé donc dans un monde créé à partir de votre imagination, modelé individuellement et regorgeant de mystères. Cependant, l’attraction n’intéresse que peu de monde, vouant ainsi cette troupe à une vie faite de misère et de bohème. Déambulant sans fois les rues de Londres à bords de leur carriole branlante et énigmatique, nos compères vont alors faire la rencontre d’un curieux personnage qui va alors changer leur vie.

vlcsnap-2010-03-28-17h43m13s151vlcsnap-2010-03-28-17h42m45s138vlcsnap-2010-03-28-17h45m43s126vlcsnap-2010-03-28-17h33m06s233vlcsnap-2010-03-28-18h38m21s225vlcsnap-2010-03-28-17h45m33s27

Terry Gilliam nous conte ici l’histoire d’un combat, magnifiquement imagé entre bien et mal. Représentant Dieu en conteur immortel dont les histoires n’intéressent plus personnes et le Diable en business man malicieux et arrogant, il s’attache alors à nous transmettre une vision mystique de nos rêves en leur donnant une valeur morale et rédemptrice. Son histoire porte alors une réflexion mature et profonde sur la vie, sur les choix que nous avons à faire, sur nos doubles personnalités, nos rêves, nos défauts, nos envies et nos vices… L’Imaginarium du Docteur Parnassus dépasse alors aisément le stade de simple comédie pour nous offrir un réel divertissement intelligent.

vlcsnap-2010-03-28-17h52m38s176vlcsnap-2010-03-28-17h50m56s186vlcsnap-2010-03-28-17h54m06s31vlcsnap-2010-03-28-17h56m07s216vlcsnap-2010-03-28-17h57m06s51vlcsnap-2010-03-28-18h39m01s98

L’humour est omniprésent, toujours discrètement et subtilement amené comme seul un Monty Python a la maitrise. Noir, sarcastique et souvent décalé, cette humour si particulier des films de Terry Gilliam, donne alors tous son caractère au film.

vlcsnap-2010-03-28-18h10m18s27vlcsnap-2010-03-28-18h25m44s71vlcsnap-2010-03-28-18h13m30s156vlcsnap-2010-03-28-20h59m25s128vlcsnap-2010-03-28-21h01m45s243vlcsnap-2010-03-28-20h43m22s229

En passant le miroir, chaque passant se voit alors plongé dans un univers étrangement personnel. Terry Gilliam s’amuse alors à nous peindre son imaginaire avec l’aide des dernières technologies en matières d’images de synthèses. Certes le résultat est un peu kitch par moment mais il reste tout du moins merveilleux et détaillé. Des volutes de couleurs, des éléments de décors au forme généreuses, rondes immenses et imposantes qui n’ont alors plus de limite imposé viennent peupler chacun des différents environnement. Gilliam savait nous faire rêver avec deux trois bout de carton raccommodés, je vous laisse imaginer se qu’il créer avec un ordinateur entre les mains. Contrairement à Peter Jackson et son Lovely Bones, les univers sont ici magnifique, indispensables et justifiés.

vlcsnap-2010-03-28-20h25m18s130vlcsnap-2010-03-28-20h30m08s225vlcsnap-2010-03-28-21h08m47s117vlcsnap-2010-03-28-20h36m00s157vlcsnap-2010-03-28-20h41m00s88vlcsnap-2010-03-28-20h33m26s155

Au final, Gilliam nous offre une magnifique et psychédélique descente au cœur de nos rêves et de nos âmes. Envoutant, atypique et majestueux, ce voyage incroyable s’offre à nous dans une coquille technique totalement maitrisée. Sans surprise donc, le maitre du 7ème art brille ici une nouvelle fois.

vlcsnap-2010-03-28-21h21m27s40

info release
Version VOSTFR – BDRip: audio 10/10  ||  vidéo 9/10
Version VF - DVDRip

Liens de téléchargement:

[VOSTFR]

   [Megaupload]

   [JHeberg]

   [Hotfile]

 

[VF]

   [Megaupload]

   [Gigaup]

   [Rapidshare]

   [Hotfile]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com