vendredi 19 mars 2010

La Cité des enfants perdus

La cité des enfants perdus2

8

Année: 1994
Costumes: Jean-Paul Gautier
Réalisateur: Jean-Pierre Jeunet & Marc Caro
Acteurs: Ron Perlman, Judith Vittet, Dominique Pinon, Daniel Emilfork

vlcsnap-2010-03-19-17h21m35s38

De grands hommes en noirs kidnappent les enfants d’une cité inquiétante et sombre. Le frère de l’un des ces enfants décide, avec l’aide d’une troupe de pickpocket, de partir à son secours.

vlcsnap-2010-03-19-17h04m26s3vlcsnap-2010-03-19-16h58m58s28vlcsnap-2010-03-19-17h01m40s111vlcsnap-2010-03-19-17h02m19s248vlcsnap-2010-03-19-17h02m34s162

Un scénario fort intéressant qui propose de nombreuses séquences génialement écrite. Comme il le réitèrera dans Micmacs à Tire-Larigot, Jeunet trouve ici maintes idées créatives et narratives pour nous conter son histoire. Le film recèle donc de mécanismes farfelu, de costumes géniaux, de plans et d’axes de caméra judicieux et virtuose. Jeunet s’amuse à nous montrer son univers tel un enfant vous présenterait, avec fierté, l’un de ses plus beaux dessin. Magnifique de complexité, de personnalité et d’ingéniosité, son univers, d’un genre steampunk prononcé, nous écarquille les pupilles et nous ravis de plaisir.

vlcsnap-2010-03-19-17h08m24s69vlcsnap-2010-03-19-17h09m59s250vlcsnap-2010-03-19-17h13m21s216vlcsnap-2010-03-19-17h15m12s46vlcsnap-2010-03-19-17h17m55s140

Tout n’est cependant pas rose dans cette cité. Certes le film est mené par des enfants cependant en aucun cas il ne leur est destiné. D’une noirceur inquiétante et d’une folie naissante, certains personnages donneraient à eux seuls des cauchemars aux jeunes esprits. Tel est d’ailleurs la théorie du film: comment les adultes révérés redevenir des enfants, retrouver le bonheur de rêver, durant un instant.

vlcsnap-2010-03-19-18h40m14s141vlcsnap-2010-03-19-17h20m04s155vlcsnap-2010-03-19-17h34m31s119vlcsnap-2010-03-19-17h45m04s57vlcsnap-2010-03-19-17h38m37s29

Jeunet nous propose alors un scénario d’une noirceur inquiétante car camouflée en comique sordide. Il nous présente son méchant: Krank, à la fois touchant de par sa froideur et horrifiant de par sa folie. Voleur de rêves, il cherche sans relâche dans les esprits des enfants le plaisir qu’il n’a pu connaitre dans sa jeunesse; il veut une âme, il veut ressentir, il veut aimer. Véritable Grinch à la sauce Jeunet, son charisme n’a d’égal que sa méchanceté.

vlcsnap-2010-03-19-17h45m29s53vlcsnap-2010-03-19-17h53m42s106vlcsnap-2010-03-19-18h18m08s188

[Monologue culte]

Qui a volé le rêve de l’enfant ? C’est Krank, le méchant savant ? Mais la belle histoire a viré au cauchemar, le grand géni a du dépit, le grand géni pousse de haut cri, le grand géni est bien mal parti…

vlcsnap-2010-03-19-17h50m24s175vlcsnap-2010-03-19-18h45m41s66vlcsnap-2010-03-19-17h55m08s198

Pourtant, le réalisateur s’amuse entre les genres; frôlant la comédie à de nombreuses reprises pour s’enfoncer, quelques instant plus tard, dans le drame psychologique intense et inquiétant. Véritable chef-d’œuvre de la psychologie enfantine, La Cité des enfants perdu nous transporte dans un univers fait de bric et de broc comme sait si bien les imaginer Jeunet. Sans jamais perdre son intensité le film captive, passionne et surprend. Rare sont les réalisateur à mélanger si bien les inspirations, Jeunet est l’un des plus doué. 

vlcsnap-2010-03-19-17h05m42s240

Liens de téléchargement:

   [Rapidshare]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com