mardi 16 mars 2010

[Doc] Surplus

 Surplus_Cover

7

Année: 2003
Genre: Documentaire 
Réalisateur et producteur:
Erik Gandini
Montage: Johan Söderberg
Bande-son: David Österberg

vlcsnap-2010-03-15-20h19m09s251

“Pourquoi abondance ne rime-t-elle plus avec jouissance ? S’appuyant sur les propos de l’écrivain anarcho-primitiviste John Zerzan, le film met en évidence les dérives et les dangers du développement effréné de nos sociétés de consommation et s’amuse habilement des propos irresponsables de nos dirigeants politiques et industriels.”

vlcsnap-2010-03-15-20h07m37s244vlcsnap-2010-03-15-21h09m21s172vlcsnap-2010-03-15-21h15m25s218vlcsnap-2010-03-15-21h14m28s166

Surplus est une atypique et intéressante réflexion sur notre modèle économique. Attaquant la consommation aveugle, réveillant le consommateur lobotomisé et robotisé, ce documentaire est simplement indispensable et inestimable. Il permet de donner un poids et une voie à l’opposition au système, à la résistance contre ce modèle et ces idées que l’on nous force à avaler. Nombreux sont les documentaires engagés, violent de par leur décalage et leur sincérité froide, cependant ici, la place n’est pas aux grands discourt, aux belles paroles ou aux listes interminables de statistiques. Ici, on nous démontre, en faisant un amas sauvage et désorganisé de preuves, la simple vérité.

vlcsnap-2010-03-15-20h25m03s222vlcsnap-2010-03-15-20h13m13s2vlcsnap-2010-03-15-20h26m23s242vlcsnap-2010-03-15-20h48m42s47

[Monologue culte]

Dans ce monde nouveau, les gens retrouveront leur culture. On aura de nouvelles valeurs, les modèles changeront radicalement, les mentalités aussi. Les gens diront: “Je veux pas d’une belle voiture.” Les gens diront: “Je ne veux pas un autre Big Mac.” Les gens diront: “Je ne veux pas porter des jeans Diesel.” Les gens diront: “Je veux avoir une vie simple et épanouissante…”

vlcsnap-2010-03-15-21h13m11s165vlcsnap-2010-03-15-21h18m57s40vlcsnap-2010-03-15-21h24m48s218vlcsnap-2010-03-15-21h24m58s52

La forme vient mettre en valeur le fond. Rythmé, saccadé et parfois totalement déjanté, le montage casse les règles du conventionnel pour ce permettre une narration convulsive, traduisant ainsi les dernières paroles de sagesses d’un monde à l’agonie. Porté par une bande-son dub / trip-hop / downtempo planante et enivrante, ce montage convulsif prend toute sa valeur et son sens. La musique sert alors le fond venant parfois insister un propos, donner un sens à un autre. On frôle alors le clip-vidéo et la pub martelant un même message encore et encore jusqu’à son intégration dans les pensées du spectateur. Le réalisateur se sert donc du modèle qu’il critique pour donner une valeur à son propos. Se mord-il alors la queue ou fait-il ici la preuve de la puissance dévastatrice de cette méthode ?

vlcsnap-2010-03-15-20h51m11s9vlcsnap-2010-03-15-21h11m39s254vlcsnap-2010-03-15-21h21m00s244vlcsnap-2010-03-15-21h21m51s239

Nombreux spectateurs se sentiront attaqués ou tout simplement concernés par cette critique car ils font partit du système critiqué. Il est alors difficile d’encaisser ses erreurs, d’accepter ses fautes mais il aussi tellement jouissif d’ouvrir les yeux, de voir plus loin que le bout de son nez et de son écran de TV. Au final, Surplus est une expérience atypique et passionnante. Critiquant sans former de réflexion mais en nous balançant à un rythme effréné des images et des discours politiques fort de sens, ce film forme alors un propos chaotique et déstructuré en nous donnant à voir nos propre dérive de consommateur aveugle. Indispensable donc dans un monde totalement régie par le dieu Argent et où la population doit être lobotomisé par les messages subliminaux portés par la pub, la TV et la politique dans le seul but de consommer. A voir pour enfin comprendre qu’il faut impérativement éteindre sa TV.

Liens de téléchargement:

[VOSTFR]

   [Megaupload]

   [Streaming]

3 commentaires:

  1. alors je viens de regarder avec attention ce document qui me laisse assez perplexe ! peut être que je n'ai pas compris le message ! avant de dire ce que je pense réellement je veux d'abord dire que l'on est TOUS responsables coupables et acteurs ! et que même si l'on est bombardés au quotidien de marques de logos etc on a le choix ! le choix d'aller faire ses courses au lidl par exemple ! a cet endroit exit les marques ! mais ce que je pense réellement c'est que je n'ai pas forcement envie d'être contre le progrès et c'est surement la que je n'ai pas du comprendre le message ! j'aime internet mon ordi mon gps mon tel portable etc ! je suis contente de pouvoir me dire : allez je bosse 6 mois et après je peux m'acheter la télévision écran plat dont je rêve ! c'est motivant et je sais que si j'y arrive je serai vraiment heureuse plus heureuse que de manger des haricots et du riz ! non le progrès fait partit de ma vie ! j'ai pas envie de vivre à l'age de pierre ! dans le documentaire la cubaine qui parle de son arrivée en Angleterre lorsqu'elle est rentrée pour la première fois de sa vie dans un supermarché et qu'elle a fait waouh et qu'elle raconte ses repas mais je la comprend à 100 pour 100 ! aprés c'est sur je suis contre la destruction de la nature etc bien sur qui pourrait être pour ! mais de la a régresser? pour soit disant un monde meilleur? désolée je n'y crois pas ! je pense que la convoitise a toujours existé même à l'age de pierre ! sinon aurions nous évolué? bref ce sujet peut faire l'objet de nombreux débats très intéressants d'ailleurs ! houla je viens de me relire je me lache un peu trop peut etre :) mais c'est parce que je sais qu'ici on est dans un endroit de liberté ! pas vrai slim? :) si je dépasse un peu les bornes n'hésite pas à me le dire surtout :)

    RépondreSupprimer
  2. Lol, tant que tu t'exprimes pour apporter un avis et non pour m'insulter, alors il n'y a aucune limite ^^. Au contraire, exprime toi tant que tu veux.

    Quand a ton avis, comme tu dis, sa mérite un débat car c'est un problème extrêment concret et contemporain (à mon avis). Je ne vais pas me lancer dans une argumentation (jsuis en cours, pas le temps ^^).
    Je vais plutot revoir "La Belle Verte" et en faire une critique, tu pourras alors avoir un second avis sur la question, bien plus constructif et concret.

    A+

    RépondreSupprimer
  3. your brother !8 mars 2011 à 02:13

    Ahhh la belle verte... j'en rêve tous les jours !!!

    l'écran plasma? c'est l'horizon !!

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com