jeudi 18 mars 2010

Alice In Wonderland

alice 

6

Année: 2010 (24 mars)
Réalisateur: Tim Burton
Acteurs: Johnny Depp, Mia Wasikowska, Helena Bonham Carter, Crispin Glover

vlcsnap-2010-03-18-19h11m25s41 

Alice s’éclipse lors de sa demande en mariage pour suivre un lapin dans les bois. Hérésie pour la bourgeoisie présente, sage pulsion finalement pour Alice qui va alors découvrir le monde qui hante ses rêves.

vlcsnap-2010-03-18-18h23m40s66vlcsnap-2010-03-18-18h25m41s254vlcsnap-2010-03-18-18h26m17s103vlcsnap-2010-03-18-18h27m25s9vlcsnap-2010-03-18-18h29m35s42vlcsnap-2010-03-18-18h29m01s203

Tim Burton nous signe un univers magnifique et merveilleux. En phase avec le dessin-animé de 1951, chaque éléments est ici sublimé par des graphismes tout simplement bluffant. Alors certes, Avatar est passé avant en plaçant la barre très haute, cependant ici, la comparaison n’a pas vraiment lieu d’être. L’environnement, les personnages et même le ton général du film sont totalement différents. Bien plus burlesques, colorés et tout simplement pas créés avec les mêmes techniques, les graphismes ne peuvent être comparés. Le “pays des merveilles” est ici féérique et luxuriant et nous est offert pour contemplation durant une première partie du film envoutante et enivrante.

vlcsnap-2010-03-18-18h31m08s207vlcsnap-2010-03-18-18h32m09s34vlcsnap-2010-03-18-18h33m32s99vlcsnap-2010-03-18-18h35m33s15vlcsnap-2010-03-18-18h37m10s232

Inspirés du cartoon, les personnages ont subit un re-design général. Tim Burton imprime donc son imaginaire et sa vision d’Alice en nous proposant une œuvre tant personnelle que créative. Il nous propose de suivre Alice quelque année après ses précédentes aventures au pays imaginaire. Curieuse et incertaine d’avoir déjà vu un tel monde, elle redécouvre innocemment ce qui le compose. On retrouve alors tout les personnages emblématique et mémorable.

vlcsnap-2010-03-18-18h46m21s105vlcsnap-2010-03-18-18h38m58s32vlcsnap-2010-03-18-18h43m24s130vlcsnap-2010-03-18-18h45m10s169vlcsnap-2010-03-18-19h02m51s34

Le scénario se densifie en apportant de nouveaux éléments à l’intrigue. Les histoires parallèles à la trame principale viennent alors prendre une place importante et rendent l’intrigue  bien plus intéressante. Le film perd cependant un peu de sa folie pour gagner en aventures et en action. Les personnages sont moins développés, les répliques moins scintillantes et géniales et l’histoire en elle-même n’apporte rien d’intéressant. Tim Burton a t’il vraiment fait le bon choix en voulant donner une dimension héroïque à ces nouvelles aventures ? Personnellement, je regrette Alice rêveuse, créative et passionné du dessin-animé et n’ai vraiment pas vu d’intérêt à la retrouver adolescente. Est-ce ici le signe d’un lissage poussif de l’original pour satisfaire la masse, pour plaire à un public d’adolescent pré pubère n’aillant même pas vu l’original ?

vlcsnap-2010-03-18-18h49m04s201vlcsnap-2010-03-18-18h48m45s18vlcsnap-2010-03-18-18h48m17s249vlcsnap-2010-03-18-18h49m14s52vlcsnap-2010-03-18-18h49m27s177vlcsnap-2010-03-18-18h55m47s143

La bande-son est à la fois magnifique et magique et nous propose des thèmes épiques et somptueux. Le monde d’Alice prend alors une dimension sombre et inquiétante. Bien plus noire que les précédentes adaptations, cette version d’Alice aux pays des Merveilles assume son virage vers la maturité. Certains le regretterons et resteront nostalgique, d’autres adhèreront en y voyant une histoire plus dynamique et sensationnelle.

vlcsnap-2010-03-18-18h58m26s194vlcsnap-2010-03-18-18h58m49s166vlcsnap-2010-03-18-19h00m41s14vlcsnap-2010-03-18-19h16m06s43vlcsnap-2010-03-18-19h45m34s59vlcsnap-2010-03-18-19h08m37s153

Au final, Tim Burton ne parvient pas à donner vie à son univers, faute à une histoire bien trop pauvre et fade. Après la première moitié de film, une fois que les personnages ont été présentés, le film ne parvient pas à décoller. Le seul plaisir reste donc dans la description et la contemplation de ces personnages si haut en couleur, en caractère et si parfaitement modélisés et joués. Rare sont les moments où l’ambiance s’oublie pour laisser place à l’histoire qui finalement reste bien anecdotique. On regrette donc la folie et l’originalité du dessin animé, pour ce contenter de la beauté de cette nouvelle aventure. Dommage.

vlcsnap-2010-03-18-18h08m05s205

info release:
Version DVDRip

Liens de téléchargement:

[VF]

   [Hotfile]

6 commentaires:

  1. je sors du ciné ou je viens de voir ce film en 3D ! un événement pour moi :) 5 ans au moins que je n'étais pas allée au ciné ! dés le début du film j'ai fait waouh ! c'est énorme la 3D vraie découverte pour moi ! les films de ce style comme avatar par exemple c'est clair qu'il faut aller les voir au ciné ! sinon hormis les images l'histoire est vraiment magnifique ! faire face à ses choix ! au fait une question : pourquoi un corbeau ressemble à un bureau?

    RépondreSupprimer
  2. Euuu, bonne question pour le corbeau...
    Quant à l'histoire que tu qualifie de "magnifique", j'ai envi de te poser la même question qu'à ceux qui ont adoré le remake de Bad Lieutenant (avec Nicolas Cage): as-tu vu l'original ? Moi je n'ai pas aimé cette vision d'Alice car elle n'arrive pas à la cheville du dessin animé. Burton réutilise chaque élément qui ont fonctionné et y rajoute des éléments qui ne fonctionnent pas. Pour moi l'histoire est totalement bateau (combat contre le mal qu'on nous ressort inlassablement) et ne correspond pas à l'ambiance original. Alice c'est des rencontres fortuites et hallucinantes, c'est des personnages délirants et incroyables. Alice ne se résume pas à un voyage simpliste dans un monde certes haut en couleur mais malheureusement mal utilisé. Alice qui se bat contre un dragon ?!!!! Non mais on est où là ? C'est quoi se délire ? Un lissage désastreux de l'histoire visant à plaire et à vendre.

    Pour finir, je suis totalement d'accord avec toi, un film comme Alice ou Avatar se voit au cinéma.

    RépondreSupprimer
  3. bon j'avoue je sortais du ciné j'avais des images plein les yeux ! en fait c'est pas l'histoire qui est magnifique c'est le spectacle ! c'est vrai que j'ai vu le dessin animé quand j'étais petite et à la limite ca n'a plus rien à voir avec la véritable histoire ! quelques similitudes quand même ! mais voilà la beauté du film est dans la 3D et tu es emporté par cette magie car pour moi la 3D c'est de la magie ! donc dans le fond oui je suis d'accord avec toi slim ! d'ailleurs pour tout te dire je ne l'aurai pas téléchargé sur internet ! j'aime pas trop les reprises on est souvent déçu .

    RépondreSupprimer
  4. c grace a ce film en partie que j ai pris gout au fantastique:sans oublier aussi que je suis fan de johnny depp :)
    salwa_tun

    RépondreSupprimer
  5. Je suis bien d'accord avec ta critique! J'ai été sacrément déçu en sortant, Je m'attendais a un grand film, Alice vu par Tim Burton ça pouvait envoyer du lourd.. D'ailleurs je suis sorti le regarder au cinéma alors que j'y vais pas souvent, c'est te dire que je m'attendais à passer un bon moment. Mais voilà, comme tu l'a dis Alice en adolescente c'est pas terrible si on la compare à l'original. La fille en armure qui combat le méchant dragon a la fin, ça sa a était le top de la déconnade. Tim Burton nous a tourné Le monde de Narnia quoi!
    Enfin comme tu as écris, les images et le son passent très bien. Mais pour moi ça vaudrait pas un 6 pour autant..

    (j'écris bien moins bien que toi mais tant que c'est compréhensible ça passe hein !)

    RépondreSupprimer
  6. Ça passe, et puis en relisant cette critique, je me rends compte qu'elle est pas si bien écrite que ça... -_-
    Bref, Alice par Tim Burton, aujourd'hui il ne me reste que deux images en mémoire: la Reine parfaitement designée et le combat avec le dragon parfaitement ridicule...

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com