dimanche 21 février 2010

Légion

legion

1

Année: 2010
Genre: Horreur, Epouvante
Réalisateur: Scott Charles Stewart
Acteurs: Paul Bettany, Lucas Black, Kate Walsh

vlcsnap-2010-02-21-19h20m37s27

Dieu a perdu espoir en l’humanité. Il va donc l’exterminer en envoyant ses anges tuer tout se qui bouge. Rien d’autre à dire, le scénario n’étant qu’un prétexte pour supporter un énième film de zombies déguisé en apocalypse divine. Des anges, des zombies envoutés par une force obscure, des débiles américains perdu dans le désert de l’Arizona avec une vieille pétoire pour se défendre voila tout se que contient ce film. En avant pour une chiasse monumentale qui sens le ré-ré-ré-ré-réchauffé (le cramé en faite).

vlcsnap-2010-02-21-18h28m48s163vlcsnap-2010-02-21-18h32m48s0vlcsnap-2010-02-21-18h29m24s7vlcsnap-2010-02-21-18h31m28s221

[Monologue culte]

- Ta mère se demandait si tu t’été habillé ce matin avec la ferme intention d’exhiber ton cul à la terre entière ?
- Ouais c’est parce que j’me suis levé avec l’espoir d’être démonté par une bande de routiers bourrés d’ecstasy dans des chiottes merdiques d’un resto paumé dans l’désert.

vlcsnap-2010-02-21-18h46m52s191vlcsnap-2010-02-21-19h04m16s195vlcsnap-2010-02-21-19h02m54s116vlcsnap-2010-02-21-18h58m45s216

On a donc sous les yeux un drôle de mélange, s’inspirant des films de zombies contemporains, le réalisateur apporte une nouvelle touche divine au mélange qui fini inexorablement par exploser. Que l’on nous resserve la même merde encore et encore passerait, mais qu’on la dénature et l’appauvrisse (si si c’est possible) provoque malheureusement un rejet direct. Car le réalisateur ne maitrise à aucun moment son sujet, tentant de ressembler, d’égaler, il n’est que l’ombre d’un modèle déjà médiocre.

vlcsnap-2010-02-21-18h52m14s156vlcsnap-2010-02-21-19h10m03s82vlcsnap-2010-02-21-19h11m54s170vlcsnap-2010-02-21-19h13m12s187

Tout les clichés sont de sorti à la vue des différents personnages. La blonde bimbo, la mère coincée, le black gangster cool fumeur de joint, le père héroïque, l’ange sauveur… bon je vais pas tous les citer mais sachez qu’une nouvelle fois on a le droit à la bonne purée prémâchée pour lobotomisé d’Hollywood.

vlcsnap-2010-02-21-21h16m06s108

Le scénario se perd dans de grand discourt moralisateur, voulant à tout prix rendre son film émouvant et grandiose, le réalisateur oublie cependant de donner un sens à son film. Parler d’apocalypse sans en expliquer les raisons, nous sortir des zombies qui ne servent à rien, déballer toute la vie et la psychologie des personnages entre deux fusillades grotesques et minables finit par créer un tout incohérent, mal-structuré et indigeste.

vlcsnap-2010-02-21-20h55m32s32vlcsnap-2010-02-21-21h02m47s38vlcsnap-2010-02-21-19h20m20s104

L’image s’offre de nombreux plans utilisant de longue focale, enrichissant ainsi un plan sans intérêt à de nombreuses reprises. Mal maitrisé, le film sombre cependant dans une multitude de plans flous, magnifiant se qui n’a aucun intérêt et camouflant une médiocrité accablante ainsi qu’un vide scénaristique probant. Le seul intérêt du film: l’armées d’anges que tout le monde attend ne se résume au final qu’à une scène totalement kitch de 2 min. Réalisation bâclée, scènes d’actions mal-construites, dialogues bidons et jeu d’acteur grotesque finissent par plomber le film. On se demande alors si le réalisateur a déjà entendu une conversation normalement construite, si il a déjà parler avec des gens normaux, si il a déjà assister à un accouchement, parce que franchement, pour sortir de tel tirade, il faut vraiment croire aux princesses et aux crapauds.

  • “Quand j’étais gosse, mon père venait s’assoir sur le bord de mon lit chaque soir…”
  • “C’est pas facile de jouer les héros, en particulier quand il faut appuyer sur la détente.”
  • “Putain c’est pas parce que c’est la fin du monde qu’il faut faire la grève de la faim, j’suis content qu’il nous ai pas coupé le gaz.”
  • “Tu devrais pas dire c’est chose là Charlie, c’est pas bien. Tu traversera cette épreuve, j’en suis certains.”

vlcsnap-2010-02-21-19h43m35s142vlcsnap-2010-02-21-20h52m53s252vlcsnap-2010-02-21-19h44m30s179vlcsnap-2010-02-21-21h12m47s155

Le mot de la fin est prononcé par un des personnages: “C’est quoi ce bordel, c’est du foutage de gueule ?” Rien n’a rajouter: nul, zéro. Une seule question persiste: Pourquoi, mais pourquoi on t’il fait ce film ?

vlcsnap-2010-02-21-21h00m56s217

info release: qualité R5
version VO: image 9/10  son 7/10
version VF: image 9/10  son 8/10

Liens de téléchargement:

[VF]

   [Hotfile]


[VOSTFR]

   [Hotfile]

   [Rapidshare]

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com