lundi 11 janvier 2010

The Lovely Bones

the lovely bones

3

Année: 2010
Genre: Thriller, Drame, Fantastique
Réalisateur: Peter Jackson
Acteurs: Saoirse Ronan, Mark Wahlberg, Rachel Weisz

vlcsnap-2010-01-11-20h17m12s71

Susie, une adolescente créative et passionnée, disparait un soir, sur le chemin de sa maison. Scénario basique et traité des centaines de fois à un détails prêt: Susie ne meurt pas vraiment, elle reste entre deux mondes, observant sa famille se déchirée, commentant de sa voie envoutante la tristesse d’un père détruit.

vlcsnap-2010-01-11-18h32m33s215vlcsnap-2010-01-11-18h40m58s139vlcsnap-2010-01-11-18h40m38s205vlcsnap-2010-01-11-18h37m04s110vlcsnap-2010-01-11-18h57m10s124

[Monologue culte]

Je m’appelle Salmon, comme le poisson. Prénom: Susie. J’avais 14 ans lorsque j’ai été assassinée, le 6 Décembre 1973.

vlcsnap-2010-01-11-19h27m27s142vlcsnap-2010-01-11-18h49m31s159vlcsnap-2010-01-11-19h42m38s61vlcsnap-2010-01-11-18h58m29s162

Ils ont choisi une adolescente à la voie langoureuse et reposante ce qui, accompagné par des musiques d’un tragique jamais entendu au cinéma, créé l’ambiance parfaite pour un long moment de tristesse. Nous parlant de l’au delà, Susie semble alors totalement mystique. Ajoutez à cela un bon nombre d’effets spéciaux totalement kitch à la X-Files, des effets sonores à chaque éléments intrigants (bruit de lame lorsque l’on voit un rasoir, des scintillement lorsque l’on voit un bijou…) au final, le film finit par regorger d’effets qui certes servent l’ambiance mais d’une manière extrêmement pompeuse frôlant ainsi l’overdose. Mettez dans les mains d’un cinéaste un ordinateur, il s’en gavera jusqu’à plus savoir qu’en faire et vous sortira une tartine immangeable.

vlcsnap-2010-01-11-19h22m09s32vlcsnap-2010-01-11-19h19m28s212vlcsnap-2010-01-11-20h23m59s47vlcsnap-2010-01-11-19h42m54s231vlcsnap-2010-01-11-19h57m35s76vlcsnap-2010-01-11-21h06m26s180 

C’est donc avec l’aide de très nombreux fond vert que P. Jackson nous sert sa vision de l’au-delà. Le résultat est un véritable ovni situé entre romantisme basique d’un feuilleton de M6 et œuvre lyrique à la limite du psychédélisme. Empruntant quelques plans aux Petit Prince et à Flower (jeu indépendant disponible sur le PlayStation store), il nous peint un univers composé de couleurs chaudes et vives, de jets de lumières cosmiques et mystiques, d’éléments organiques dansant au grés d’un vent juste assez puissant pour soulever la dorure d’une chevelure blonde. Agrémenté d’un début d’histoire d’amour encore plus fleure bleue que celle de Twilight (si si), le film penche dangereusement du coté du gros navet indigeste.

vlcsnap-2010-01-11-20h16m05s174vlcsnap-2010-01-11-19h56m13s28vlcsnap-2010-01-11-19h57m53s254vlcsnap-2010-01-11-20h05m06s239vlcsnap-2010-01-11-21h45m23s6 

[Monologue culte]

Si j’avais acheté une heure d’amour, si c’était tout ce qui m’était donné, une heure d’amour, sur cette Terre, je donnerai tout mon amour pour en voir plus.

vlcsnap-2010-01-11-21h37m25s47vlcsnap-2010-01-11-20h07m24s91vlcsnap-2010-01-11-21h22m58s117vlcsnap-2010-01-11-20h07m02s127vlcsnap-2010-01-11-19h56m41s48

Mis à part la forme et cette histoire d’amour inutile, le reste s’en sort plutôt pas mal. L’histoire s’avère intéressante, voir, à travers les yeux de Susie, cette famille déchirée, voir la façon dont elle gère cette perte finit par être touchante. La mise en scène frôle la perfection et permet au film, grâce à de nombreuses idées biens trouvées et à un jeu d’acteur plus que satisfaisant, de couler sans accroches. Cependant, le trop plein de mièvrerie bas de gamme  plombe littéralement les quelques qualités et empêche le spectateur de se laisser aller au lyrisme. Gâchant par la même occasion un bon nombre de plans numériques tout simplement hallucinants et magnifiques.

vlcsnap-2010-01-11-20h18m34s127vlcsnap-2010-01-11-19h55m28s93vlcsnap-2010-01-11-19h55m46s6vlcsnap-2010-01-11-21h24m05s25

[Monologue culte]

J’étais dans l’horizon bleu, entre ciel et Terre. Les journées ne changeaient pas et chaque nuit, j’ai fait le même rêve. L’odeur de la terre. Le cri que personne n’a entendu. Le son de mon cœur battant, comme un marteau contre du tissu. Et je les ai entendu m’appeler; les voies des morts. J’ai voulu les suivre, trouver une porte de sortie mais je revenais toujours à la même porte. Et j’avais peur. Je savais que, si j’entrais là, je ne reviendrai jamais à la maison.

vlcsnap-2010-01-11-20h22m25s131vlcsnap-2010-01-11-21h43m25s101vlcsnap-2010-01-11-20h22m40s229vlcsnap-2010-01-11-21h08m27s97

Vous l’avez compris, P. Jackson a vendu son âme au grand public, friand de mièvreries et d’images subliminales. Jouant la carte de l’amour puéril, romantique et dégoulinant, il range son interprétation, pourtant d’une puissance graphique, émotionnelle et psychologique intense, au rang de film surfait. En faisant l’effort de surpasser cette océan de bon sentiments le spectateur parviendra cependant à voir un bon film, intéressant dans le fond et surement trop beau dans la forme.

vlcsnap-2010-01-11-19h29m39s172vlcsnap-2010-01-11-19h56m52s163

Liens de téléchargement:

[VOSTFr]

   [Depositfiles]

   [Storage]

   [Megaupload]

   [Rapidshare]

   [Hotfile]

(liens Hotfile & Rapidshare interchangeables)


[Sub]

10 commentaires:

  1. Une véritable bombe ce film.(un missile V2)
    Trois mots pour le décrire: Sublime, Merveilleux, Efficace. Des décors à couper le souffle, le scénario et le montage sont parfaitement maitrisé, une histoire mené avec virtuosité, des dialogues profonds, le mélodrame (qu'en il y en a) reste sensible et bien dosé. La bande son est à l'image du film magnifique ( avec "Alice" des Cocteau Twins ainsi que l'intro de "Baby's on Fire" de Brian Eno).
    Juste un mot pour le résumer: Un Chef d'œuvre;
    ça faisait longtemps que j'avais pas vu un aussi bon film. Je le recommande vivement. (J'ai pas vraiment l'habitude d'être aussi enthousiaste vis à vis d'un film mais là..:) Encore un grand merci à SlimGus.
    "Art Save My Life."
    Fabien.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais pas lu la critique, vachement prétentieuse. Elle m'a bien déçu. Son manque d'objectivité ne met pas du tout le film en valeur, elle a juste pour effet de ternir ses qualités.
    Une chose au passage, la critique doit tout à l’œuvre dont il fait l'objet. Sans lui, elle n'est rien. Elle aurait donc tout intérêt à lui témoigner beaucoup plus de respect et de gratitude, à moins qu'elle ne soit rien de plus qu'un vulgaire parasite qui se nourrit du sang de sa victime jusqu'à l'achever complètement (ou alors une mouche qui pond ses œufs dans le cul des plus beaux chevaux dixit Voltaire).
    Fabien.

    RépondreSupprimer
  3. Prétentieux ? Je n'affirme pas pouvoir faire mieux. Certes j'avoue avoir vu 10x mieux mais est-ce pour autant de la prétention?

    N'est-ce pas toi le prétentieux?
    Critiquer mon avis en imposant le tiens comme étant objectif ?
    Poster un commentaire sans avoir lu l'article que tu critiques ?

    Toi aussi tu m'as déçu, comme beaucoup de mes visiteurs d'ailleurs qui prennent ce blog pour ce qu'il n'est pas. Et c'est bien dommage, car tu sembles avoir un avis sur le cinéma et le développe assez bien, on pourrait échanger sur le sujet. Toutefois, pour qu'il y ai échange, il faut que les deux se lisent...

    Finalement, après avoir examiner pendant trois ans le comportement des internautes sur mon blog, je pense avoir fait une erreur de choix de contenu pour ce blog. Proposer des liens de téléchargement attire principalement des visiteurs fantômes qui se foutent royalement du contenu et ne cherche qu'à télécharger. Je n'ai pas créé ce site pour ça et je pense vraiment faire évoluer (ou carrément fermer) ce blog pour m'adresser uniquement aux gens réellement intéressés par le cinéma.

    Ne prend pas tout cela pour toi. Je m'adresse à tout mes visiteurs. Mais tu fais apparemment parti de ceux qui sont tombés sur mon blog pour trouver des liens, cliquer dessus et fermer directement la page. A quoi bon prendre 4h pour rédiger un article dans ces conditions.
    J'avais fait le pari de réussir à allier les deux mondes (critique et pirate) pour pouvoir partager des idées, des avis et du contenu mais apparemment c'est utopique.

    "No More Space In My Head" est donc en suspend, le temps que je lui trouve une nouvelle direction à prendre. Une chose est sure, s'il ne peut évoluer, il mourra.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bien lu ton article c'est justement pour cela que je me permet de le critiquer et j'ai fais cela sans jamais prétendre être objectif. J'ai tout simplement cru dénoté un soupçon de cynisme à travers ta critique et cette impression n'a rien d'objective.
    J'avoue qu'au début je me contentais uniquement de télécharger les films. C'est d’ailleurs comme ça que j'ai connu ton blog (en tapant le titre du film et megaupload à la suite). Mais j'ai fini par prendre le temps de lire tes articles et d'apprécier leurs styles. Par contre j'ai trouver injuste celui qui traite du film The Lovely Bone, j'ai donc cru bon de le faire savoir. Je pensais que ça pouvais t'apporter quelque chose de connaitre mon avis, qu'il soit bon ou mauvais. J'ai peut-être été un peu dure dans ma façon de réagir à ton article mais je me suis étrangement sentis blessé par lui.
    Pour finir, je trouve dommage(et je ne dois pas être le seul) que tu souhaites abandonner ce blog. Je comprend ta déception de savoir que certaines personnes ne s’intéressent pas à ton travail. Apporter des choses aux autres sans jamais rien recevoir en retour peut être assez frustrant, c'est pour cela qu'il faut faire les choses uniquement pour soi sans espérer un quelconque remerciement de la part des gens, parole d'artiste (un peu égoïste comme tout le monde).
    Trêve de leçon de moral, je ne peux que t'encourager à poursuivre ce blog parce nous sommes, j'en suis sure, nombreux à l’apprécier.
    Sincère Salutation.
    Fabien.

    RépondreSupprimer
  5. @Anonyme : En quoi est-ce prétentieux de dire les choses telles qu'elles sont ? Et ne t'en déplaise, c'est exactement ce que SlimGus a fait : ce film aurait pu (et dû) être un chef d'oeuvre digne de Créatures Célestes, du même Peter Jackson, mais malgré l'indéniable talent du monsieur, il l'a gâché en le noyant dans une épaisse couche de mièvrerie exagérément sirupeuse destinée à faire pleurer dans les chaumières. Pas glop.
    Contrairement à Créatures Célestes, suspendu en état de grâce de la première à la dernière image, ici le sentimentalisme est trop appuyé et le soufflé retombe, indigeste.
    Le film sentimental est certainement le genre le plus casse-gueule, encore plus que la comédie. L'équilibre est très dur à tenir et très peu de films de ce genre s'en tirent avec les honneurs. D'ailleurs, les critiques "officiels" ne s'y sont pas trompés puisque beaucoup ont eu le même avis que le sieur SlimGus ici présent...

    RépondreSupprimer
  6. P.S. : Ce n'est pas le prétendu manque d'objectivité de la critique qui ternit les qualités bien réelles du film, mais bien ses défauts intrinsèques. Peter Jackson, qui est d'habitude un réalisateur que j'admire, s'est tiré une balle dans le pied sur ce coup-là. Ce qui ne l'empèche pas d'avoir encore trois membres parfaitement fonctionnels...

    RépondreSupprimer
  7. bfg666 tu mets le doigt sur le point crucial: c'est Peter Jackson aux manettes! Et ce film est tout simplement indigne de son talent. Mais bon, je n'en rajoute pas une couche, tu l'as très bien démontré.

    RépondreSupprimer
  8. bfg666 Vous n'avez pas apprécier ce film pour son coté soit disant "mièvre", soit, cela ne vous donne pas pour autant le droit de prétendre que votre avis constitue une sorte de vérité absolue et irréfutable (encore moins sous prétexte que la plupart des gens pense comme vous). Et pour cause: Une critique ne peut jamais être totalement objective. D'une façon ou d'une autre, elle n'est jamais à la hauteur de ce dont elle fait l'objet. Alors à moins que de s’appeler Kubrick... On s'écrase!

    RépondreSupprimer
  9. On tourne en rond là... Personne n'a raison, personne n'a tord. Un avis est personnel, subjectif et de toute façon une critique objective serait franchement chiante à lire.
    De même qu'un film qui plairait à tous serait franchement chiant à voir. Un film doit nous toucher, en se sens regarder un film et l'apprécier est totalement personnel.

    Maintenant s'il fallait être Kubrick pour pouvoir l'ouvrir, alors nous serions dans une système guidé par les élites, les grands penseurs. La parole est donnée à tous, internet doit être un lieu de partage de pensée personnelle et donc un lieu totalement subjectif.

    Donc arrêtons de chercher la valeur de ce film, personne n'est d'accord et c'est tant mieux!

    ps: marrant que tu parles de Kubrick, je viens d'aller voir l'expo à la Cinématèque! Awesomeeeeee!

    RépondreSupprimer
  10. Merci ! Un peu trop niais, mais quand même sympa !

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com