vendredi 29 janvier 2010

Le Livre d’Eli

le livre d'éli

2

Année: 2010
Genre: Action, Aventure, Post-Apocalyptique
Réalisateurs: Albert & Allen Hughes
Acteurs: Denzel Washington, Mila Kunis, Gary Oldman

vlcsnap-2010-01-29-17h44m12s224

Véritable super-héros aux pouvoirs et à la mission mystérieuses, Eli parcourt sans relâche et sans raisons apparentes les terres apocalyptique d’une Amérique futur et probable. Ce n’est qu’après 1h de film que les raisons se révéleront et donneront aux films le coups final pour l’enterrer au rang des navets préfabriqués et prémâchés.

vlcsnap-2010-01-28-20h47m33s226vlcsnap-2010-01-28-20h47m52s148vlcsnap-2010-01-28-20h45m02s239vlcsnap-2010-01-28-20h45m54s253vlcsnap-2010-01-28-20h48m40s118

Le film souffre de son retard, sorti quelque temps après La Route il ne peut alors échapper à la comparaison. Bien plus impressionnant que ce précédent, Le Live d’Eli semble bien moins crédible quand à son univers et à la vie que mène la race humaine. Le personnage central, totalement héroïque et sur-humain traverse ce monde hostile sans la moindre difficulté apparente. Véritable mercenaire des sables, on sent directement l’inspiration Mad-Max. Porté par un Denzel Washington sublimé, le personnage sens alors fort l’Amérique et leurs clichés machistes. Même après l’apocalypse, les préoccupations des hommes restent les mêmes: argent, pouvoir domination et sexe… niveau scénario donc rien de visionnaire ou de nouveau, toujours la même indigestion.

vlcsnap-2010-01-28-21h05m54s207vlcsnap-2010-01-28-20h53m37s16vlcsnap-2010-01-28-21h04m45s39vlcsnap-2010-01-28-21h11m35s52vlcsnap-2010-01-28-20h58m09s175vlcsnap-2010-01-28-21h13m11s250

Seul les images parviennent donc à créer l’ambiance. Voir cet homme, au charisme et à la virilité prononcé, marcher le long de ces routes magnifiques s’avère être un grand moment de contemplation ébahi. Chacun des plans s’avèrent somptueux, cependant on ne parvient pas à ce plonger dans l’ambiance, l’utilisation du fond vert sautant quasi constamment aux yeux. Eli, poussé au cliché, ne parvient à aucun moment à être crédible, d’autant plus que sa quête frise le ridicule, ainsi sa démarche n’est jamais en adéquation avec l’ambiance, hostile et froide de ce monde dévasté. Sans l’ombre d’une gène il vague à ses occupations, porté par la foie.

vlcsnap-2010-01-29-17h57m57s18vlcsnap-2010-01-29-17h25m13s83vlcsnap-2010-01-29-17h14m19s197vlcsnap-2010-01-29-17h15m29s129vlcsnap-2010-01-29-17h09m55s115vlcsnap-2010-01-28-21h30m39s215vlcsnap-2010-01-29-18h05m51s147

Ajoutez au scénario une réalisation minimale et le film sonne alors bien creux pour son ambition. Au final, les images supportent l’histoire: encore un réalisateur qui n’a compris qu’à l’envers le principe du 7ème art. Il ne reste au Livre d’Eli qu’une poigné de plans sortis de l’imaginaire d’un graphiste pour donner vie à tout ça; bien maigre au final car ni l’histoire ni les personnages n’attirent notre intérêt. Rendu insupportable par une morale insoutenable (la foi pour sauver le monde…) le film sombre définitivement dans la caricature préfabriqué et indigeste.

vlcsnap-2010-01-28-20h49m01s75

qualité TS
image 6/10 - son 7/10

Liens de téléchargement:

[VOSTFR]

[Version TS 1CD]

   [Rapidshare]

   [Hotfile]

[Version TS 2CD]

   [Free]

   [Megaupload]

 

[VF]

   [Hotfile]

1 commentaire:

  1. Comment il m'a cher fait pensé à borderland ce film ^^
    Avec les paysages désertiques, les bandes de pillard avec masques à gaz et lunettes de motards ou je ne sais quoi encore.
    Le truc qui la fout mal c'est ce black qui arrive à dégommer tout le monde trop simplement, bien qu'il soit à moitié aveugle, mais bon il a foi en l'âme des cartes et c'est pour ça qu'il gagne.
    N'oubliez pas les enfants, la Bible et la religion chrétienne, cay le bien

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com