samedi 2 janvier 2010

High Fidelity

HighFidelity

7

Année: 2000
Genre: Comédie, Musical
Réalisateur: Stephen Frears
Acteurs: John Cusack, Jack Black, Todd Louiso

vlcsnap-2010-01-02-15h29m41s153

Véritable passionné de musique, Rob Gordon tient un magasin de vinyles au cœur d’un quartier reculé de Chicago. Dans un style entre auto-biographique et narratif, il nous illustre sa vie, ses aventures féminines, ses coups de cœurs musicaux… S’adressant directement à la caméra et donc au spectateur il se met à nu afin de comprendre sa dernière rupture. Il remonte alors une à une ses liaisons, de son plus jeune âge à aujourd’hui.

vlcsnap-2010-01-02-17h27m39s15vlcsnap-2010-01-02-15h12m44s231vlcsnap-2010-01-02-15h15m57s93vlcsnap-2010-01-02-15h17m55s251

[Monologue culte]

Qu’est-ce qui est venu avant, la musique ou bien le malheur ? On aime pas voir les gosses jouer avec des pistolets ou regarder des films violents, on a peur que cette culture de la violence ne prenne le pouvoir. Ouais mais par contre personne ne s’inquiète quand les gosses écoutent une quantité industrielle de chansons qui parlent de cœurs brisés, de trahison, de perte, de malheur et de douleur. Est-ce que j’ai écouté de la musique parce que j’étais malheureux ou bien est-ce que j’étais malheureux parce que j’écoutais de la musique ?

 

Toutes mes histoires sentimentales ne sont finalement qu’une version bâclée d’la première.

vlcsnap-2010-01-02-17h19m20s148vlcsnap-2010-01-02-16h48m20s230vlcsnap-2010-01-02-15h22m34s233

Romance donc pour ce film original qui parvient à mêler comédie, histoire d’amour, souvenir de jeunesse sans virer à la mièvrerie. Rob Gordon nous parle de la jeunesse, de l’âge adulte et surtout, de l’étape qu’il faut, un jour dans sa vie franchir et tout cela de manière simple et naturel. Le film résonne alors comme une confession, une auto-biographie critique et constructive que toute personne dépassant la 20aine se doit d’avoir vu.

vlcsnap-2010-01-02-15h43m33s21vlcsnap-2010-01-02-15h46m11s58

L’omniprésence de la musique et l’ambiance générale qu’elle produit en ai surement la cause. Accompagné de Jack Black, John Cusack arpente les rayons de son magasin en quête de réponses, s’amusant à se perdre dans de nombreuses discussions mêlant références musicales ou cinématographique qui semblent alors capturées à la source.

[Monologue culte]

C’est compliqué, de réaliser une compil. C’est aussi dur qu’une rupture. C’est dingue le temps qu’on peut y passer. Si on veut accrocher il faut démarrer très fort, ensuite essayer de monter d’un cran mais sans pousser le bouchon trop loin sinon il faut descendre le niveau d’un chouilla, les règles sont nombreuses. En tout cas, j’ai déjà démarré une compil, dans ma tête, pour Laura; plein de truc qu’elle adore; tout ce qu’il faut pour lui faire plaisir. Je viens enfin de comprendre comment il faut si prendre.

vlcsnap-2010-01-02-17h03m04s117vlcsnap-2010-01-02-15h28m25s151vlcsnap-2010-01-02-15h49m09s59

Au final High Fidelity est une touchante et sincère auto-biographie dictée par son créateur. A la fois intéressant pour son contenu et sa forme narrative, ce film devient alors une romance identificatrice mais également un touchant hommage à la musique. Sans pour autant être un chef-d’œuvre, car souffrant d’une réalisation bien trop commune, High Fidelity reste un film à voir.

vlcsnap-2010-01-02-15h04m52s120

Liens de téléchargement:

[VF]

   [Rapidshare]

   [Megaupload]


[VO]

   [Hotfile]

   [Rapidshare]


[Sub]

4 commentaires:

  1. Comment est-ce que ça marche des fichiers xtm?

    RépondreSupprimer
  2. Mon dieu...je donnerais tout pour travailler dans un magazin de disque...

    Teknitz

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com