vendredi 15 janvier 2010

Dark City

dark city

6

Année: 1998
Genre: Fantastique, Science-Fiction
Réalisateur: Alex Proyas
Acteurs: William Hurt, Richard O’Brien, Jennifer Connelly

vlcsnap-2010-01-15-18h18m44s98

Dans une ville sombre à la croisée entre Rapture (ville de Bioshock) et la ville de Brazil, Mr Murdock se réveille dans sa baignoire, totalement amnésique. Il reçoit un appel; un homme, étant au courant de son état, propose de l’aider. Pendant ce temps, 3 hommes tout de noir vêtu s’approchent dangereusement de la chambre; Paul doit fuir sans savoir pourquoi.

vlcsnap-2010-01-15-16h35m38s189vlcsnap-2010-01-15-16h35m10s176vlcsnap-2010-01-15-16h37m02s1vlcsnap-2010-01-15-16h39m49s146vlcsnap-2010-01-15-16h41m32s145

Vous n’en serez pas plus, je vous laisse découvrir ce scénario de science fiction totalement incroyable et captivant. A mis chemin entre Matrix, The Truman show et Brazil la thématique est donc à la manipulation de l’homme, de ses souvenirs et de son esprit. Totalement original et à coup sur LA principale source d’inspiration des frères Wachowski, ce scénario reste le principal atout de Dark City.

vlcsnap-2010-01-15-16h50m56s103vlcsnap-2010-01-15-17h02m38s10vlcsnap-2010-01-15-16h46m12s128vlcsnap-2010-01-15-16h59m40s9vlcsnap-2010-01-15-17h13m03s55

[Monologue culte]

Imaginez une vie à l’intérieur de vous, dans laquelle vos souvenirs ne sont pas les votre mais ceux de tous les autres en même temps. Imaginez le tourment d’une telle existence. Pas d’expérience qui vous soit propre.

vlcsnap-2010-01-15-17h00m50s195vlcsnap-2010-01-15-17h13m58s114vlcsnap-2010-01-15-17h16m38s195vlcsnap-2010-01-15-17h20m40s77vlcsnap-2010-01-15-17h24m33s92

Car pour le reste, le film souffre hélas de son ambition, il ne parvient pas à nous faire croire à son histoire car de trop nombreux éléments semblent incohérents. Ajoutez à cela des effets spéciaux très inégaux, à la fois soignés pour l’époque (1998) et à la fois totalement kitsch rappelant même, en toute fin du film, un mauvais épisode de Buffy. Par ailleurs les scènes d’actions manquent cruellement de panache et de puissance pour espérer accrocher le spectateur. Alors que Matrix en avait fait un de ses atouts majeurs, l’action manque ici cruellement de conviction.

vlcsnap-2010-01-15-17h29m57s23vlcsnap-2010-01-15-17h31m22s94vlcsnap-2010-01-15-17h51m26s99vlcsnap-2010-01-15-18h50m24s159

Mais l’intérêt n’est pas là, certes ces éléments manqueront pour faire de ce film un chef-d’œuvre, cependant le spectateur se contentera aisément du reste. Outre une histoire passionnante, l’ambiance et la qualité visuelle des environnements sont à notés. Fort d’une imagination intarissable, Alex Proyas nous sert ici une ville et une ambiance totalement prenante. On se plonge alors facilement aux cotés de Murdock, découvrant de façon synchrone le fonctionnement de ce monde; on cherche à comprendre la raison à tout ce mystère.

vlcsnap-2010-01-15-17h28m49s114

Liens de téléchargement:

[VO & VF]

(fichier .mkv contenant la VF et la VO ainsi que les sous-titres)

 

[VO Directors cut]

 

[VF]

1 commentaire:

  1. J'ai aimé , original, mais les effets spéciaux ne sont pas très bons.

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com