mardi 22 décembre 2009

Avatar

avatar -jaquette2-

9

Année: 2009
Genre: Science-Fiction, Aventure
Réalisateur: James Cameron
Acteurs: Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver

vlcsnap-114902

Pandora est une planète très convoitée par les humains. En effet elle possède, enfouie au plus profond de sa terre un minerai d'une valeur inestimable. Que fallait-il donc de plus aux Américains pour débarquer avec leur gros sabots, dévaster cette planète, sa population, sa faune et sa flore sans aucun remord. Un seul problème persiste, la race des Na'vis, fervent indigènes et peuple primitif aux yeux des humains.

vlcsnap-114367vlcsnap-114554vlcsnap-115810vlcsnap-114669

Jake Sully, un ancien Marine ayant perdu l'usage de ses jambes se voit alors charger "d'infiltrer" le camp indigène et de gagner leur confiance afin de les inciter à trouver refuge en des lieux moins rentables. Pour cela, un avatar a été créé à son effigie. Il peut ainsi prendre l'apparence des Na'vis, adopter leur comportement. Il va ainsi apprendre, au sein du clan à devenir l'un des leurs.

vlcsnap-117500vlcsnap-120865vlcsnap-119072vlcsnap-119253vlcsnap-119879vlcsnap-120979vlcsnap-121211

A ma grande surprise, Avatar est loin d'être un film de guerre. Bien que les deux races soient en oppositions, la plus grande partie du film est le lieu d'une découverte, d'un voyage au sein de l'univers de Pandora. Seule la dernière demi-heure verra une bataille inévitable se dérouler. 2h donc en pleine Nature, à la découverte d'un peuple, d'une faune et d'une flore, 2h à la découverte d'un univers où chaque élément, chaque détail a reçu le même soin, la même passion dans sa réalisation. En se renseignant un peu sur le film on apprend que James Cameron a travaillé sur ce film depuis de nombreuses années, et l'on doit reconnaitre qu'on le ressent des les premières minutes. Rares sont les films de sciences-fictions à avoir reçu un tel soin dans la réalisation et dans la création.

vlcsnap-121529vlcsnap-122494vlcsnap-124378vlcsnap-121837vlcsnap-125560vlcsnap-125319vlcsnap-124721

Avatar souffle un vent frais dans le monde du septième art, sans parler de sa perfection technique, je veux parler de l'impact du film. Sans trop vous spoiler, je peux vous dire que pour une fois dans un film venant des USA le matraquage patriotique est inversé. En effet pour une fois l'armée et le système en général est ridiculisé et montré à sa juste valeur devant cette population Na’vis au combien écologique, solidaire et à l’écoute des forces de la Nature. En faisant le lien avec la guerre en Irak (guerre pour une source d'énergie, peuple qualifié de primitif par les médias...) on remarque alors l'impact énorme que peut avoir ce film. Pour une fois l'inversion des rôles arrivent et l'on peut enfin jubiler en voyant des Marines se faire défoncer par l'indigène, ridiculiser à tour de bras et totalement mis à mal par le fond écologique du film. Rien que pour cela je dis bravo et surtout merci Mr Cameron, merci pour cet air frais qu'apporte Avatar.

vlcsnap-125965vlcsnap-126278vlcsnap-129492vlcsnap-129064vlcsnap-130163vlcsnap-106689vlcsnap-106044

Bon venons en au plus gros du film, l'argument de vente prédominant, l'objet qui a tant fait parler de ce film: la technique. Ouha ! Comment trouver les mots alors qu'aucune comparaison n'est possible. Avatar met la barre si haut qu'il devient directement, et se après seulement quelques minutes de film, LA référence en terme d'animation, de motion-capture et tout simplement en terme de qualité graphique. Oubliez tous se que vous avez vu jusqu'ici, oubliez même les plus belles cinématiques de jeu vidéo qui vous aurez mis une claque (FF, WOW, Crysis...) car vous n'avez jamais vu telle beauté. Couplé à la qualité du design, le monde prend alors toute son ampleur, à tel point que l'on s'y croirait. Difficile fut le retour à la réalité, les voitures, la pollution, notre monde de merde bien fade et croupis à coté de Pandora la magnifique, Pandora la belle et étincelante planète. Une planète où chaque pas déclenche une étincelle diffuse de lumière organique, où chaque animal est composé d'une palette de couleur inouïe, une planète où vie et nature rime avec couleur, profondeur, passion, volupté, chaleur... bref une planète magnifique tout droit sorti d'un trip psychédélique.

vlcsnap-106611vlcsnap-107912vlcsnap-108182vlcsnap-108622vlcsnap-112569vlcsnap-109558vlcsnap-112730

Sur la question de l’utilisation de la 3D, franchement je ne sais pas quoi penser. Certes la 3D apporte une profondeur de champs indéniable, cependant, et pour le cas d’Avatar, je trouve que cette technique n’est vraiment pas utilisé à 100%. On sens malheureusement que le film n’a pas été pensé pour de la 3D et à part quelques éléments qui sortent de l’écran (une trainée de terre, une poussière volante, une plante…) l’intérêt principal reste dans l’apport au niveau de la profondeur de l’image. Ainsi on ressent réellement l’immensité de Pandora, de ses paysages, mais tout de même rien d’exceptionnel. Les 2€ supplémentaires sont-ils alors justifiés ? A vous de voir, pour un film à l’univers aussi développé qu’Avatar je dirais oui, dans le but de se plonger encore plus dans l’univers. Cependant on peut espérer mieux à l’avenir quant à l’utilisation de cette technique.

vlcsnap-247985vlcsnap-247309vlcsnap-252551vlcsnap-247846vlcsnap-250809vlcsnap-252964

Comment arrêter un flot de compliment bien mérités; parfois il faut reconnaitre la qualité et la passion, et même si Avatar est, à ce jour le plus gros budget alloué pour un film (300 millions de $), si c'est le prix d'un tel rêve, pourquoi pas. Une chose est sur, Avatar devient la référence du genre SF ainsi que la référence technique et l'on ne peut qu’espérer voir mieux dans les années à venir; si tel est le cas, je ne suis pas près d'arrêter de vous faire des critiques.

vlcsnap-252301vlcsnap-253104vlcsnap-251022vlcsnap-251548vlcsnap-251203vlcsnap-247130 

Voici donc un film à voir sans l’ombre d’une hésitation car redéfinissant totalement le genre SF. Plaçant la barre technique au sommet, ce film se place directement comme LA référence, un film qui plaira donc à tout les rêveurs, les amoureux de SF, les graphistes, les dessinateurs, les designers, les coloristes, les artistes en général… bref un film dont la portée est indéniablement universelle. Une chose est sur, le budget sera largement bouclé; de quoi prévoir une suite ? Alléluia on ne demande que ça.

(5 screenshots suivants issu de la version TS 4,4Go)

vlcsnap-2010-01-06-15h01m08s140vlcsnap-2010-01-06-15h00m08s46vlcsnap-2010-01-06-15h00m49s205vlcsnap-2010-01-06-14h58m20s217vlcsnap-2010-01-06-14h58m42s174 info releases
Version TS: image 4/10 son 6/10
Version TS HD: image 6/10 son 6/10
Version DVDScreen: image 8/10 son 7/10
 

Liens de téléchargement: (only VF)

Suite à une plainte de la part de la DMCA, j’ai vu mon article retiré pour cause de non respect des copyrights… J’ai donc supprimé les liens de téléchargement jusqu’à nouvel ordre.

Blogger has been notified, according to the terms of the Digital Millennium Copyright Act (DMCA), that certain content in your blog is alleged to infringe upon the copyrights of others. As a result, we have reset the post(s) to "draft" status. (If we did not do so, we would be subject to a claim of copyright infringement, regardless of its merits. The URL(s) of the allegedly infringing post(s) may be found at the end of this message.) This means your post - and any images, links or other content - is not gone. You may edit the post to remove the offending content and republish, at which point the post in question will be visible to your readers again.

4 commentaires:

  1. je suis obligé de réagir sur ce film !
    Il y a tellement eu de publicités a l'avance , de critiques qui en parlaient que , au final , je suis presque décu.
    Je ne remet pas en question la prouesse technique qu'a fait J Cameron ( ce film est en attente depuis de longues années et le réal attendait que la technique évolue pour pouvoir servir son film , il aurait voulu des ologramme)avec sa d et tou le reste je ne vais pas tout détaillé mais faut dire que l'histoire...
    Celle ci n'impressionne pas du tout semble "presque" banale (j'ai bien mis des guillemets) et allourdi les performances du réal.
    Comme beaucoup l'on dit et ce qui est vrai la pub haribo avec les fraises est presque plus impressionnante que les effets 3D du film. Comme tu la souligné , il a voulu mettre en avant la profondeur de champs de chaque scène mais comme tu l'a dit es ce que sa vaut vraiment le cout de payer 2euros de plus?
    mais comme je le dirai jamais assez pour critiquer et se faire un avis , il faut tout d'abord voir le film aprés on verra^^

    RépondreSupprimer
  2. La pub haribo fait mieux!! Nan faut arréter les conneries là!! Parfois faut reconnaitre le talent!

    RépondreSupprimer
  3. je reconnais le talent je ne le remet pas en jeu au niveau technique!
    c'est une histoire "deja vu" mais avec une densité folle et une demonstration technique revolutionnaire!c'est le premier réellement qui met en avant le 3D.
    C'est une expérience cinématographique qui se recommande facilement mais malheureusement l'éloge s'arrête là.

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que l'entrain apporté par la qualité graphique et technique retombe après quelques semaines pour ne laisser comme souvenir que cette histoire qui, je te l'accorde, n'apporte rien de nouveau.

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com