mercredi 11 novembre 2009

The Fisher King

the_fisher_king-783964

10

Année: 1991
Genre: Comédie Dramatique, Imaginaire
Réalisateur: Terry Gilliam
Acteurs: Jeff Bridges, Robin Williams, Amanda Plummer

vlcsnap-2009-11-10-20h42m21s251

Jack Lucas, un animateur radio, mène la parfaite vie qu’il critique et blâme pourtant devant ses auditeurs. Cependant, le succès va vite lui échapper, il n’aura alors d’autre choix que de se mettre face à la réalité, se fondre, avec l’aide de l’alcool, avec le “bas-peuple” là où finalement tout vas prendre vie sous ses yeux. Il rencontre Parry (joué par Robin Williams) un SDF persuadé d’être un chevalier servant en quête du Graal. Commence alors une profonde histoire d’amitié faite de sincérité et de partage.

vlcsnap-2009-11-10-20h05m04s158vlcsnap-2009-11-10-20h06m56s252vlcsnap-2009-11-10-20h20m48s120vlcsnap-2009-11-10-20h28m28s105vlcsnap-2009-11-10-20h29m24s155vlcsnap-2009-11-10-20h31m37s201

[Monologue culte]

“ Tu as lu Nietzsche ? Nietzsche dit qu'il y a deux races de gens. Ceux destinés à être grands comme Walt Disney et Hitler. Et puis... nous autres. Il nous a appelés les sabotés et les salopés. Bons pour le miroir aux alouettes. Parfois, on approche la grandeur, mais sans toucher au but. On est jetable à merci. Poussés sous des trains, empoisonnés à l'aspirine, flingués dans des lce-Cream Palaces ! Tu veux savoir le nouveau titre de ma bio mon petit pote italien ?

" C'était pas de la tarte la Vie de Jack Lucas" .

Ça te plaît ? T'es un bon p'tit gars. Tu dis : " La drogue, j'en veux pas." T'as parfois l'impression d'être châtié pour tes péchés ? ”

vlcsnap-2009-11-10-20h34m39s239vlcsnap-2009-11-10-20h37m24s77vlcsnap-2009-11-10-20h57m24s59vlcsnap-2009-11-10-21h11m27s53

“Jack, tu veux vraiment m’aider ?”

vlcsnap-2009-11-10-21h06m58s157

Réalité – hallucination, Dieu – Diable, Egoïsme – Partage, Amitié – Solitude, Amour – Haine, autant de thème mis en opposition, autant de sujet traités dans ce film. Une nouvelle fois Terry Gilliam nous transmet dans sa réalisation de nombreuses valeurs et pensées qui lui sont chères. De nombreuses références apparaissent également, le Graal tout d’abord, Pinocchio, “the Little Men”… Tout ceci fait de The Fisher King une œuvre au combien personnelle et travaillée. Chaque tirade semble sortir directement de l’esprit de Gilliam tellement elles lui sont propres.

vlcsnap-2009-11-10-21h09m19s40vlcsnap-2009-11-10-21h27m03s199vlcsnap-2009-11-10-21h46m19s234

[Monologue culte]

“ Tu connais l'histoire du Roi Pêcheur ? Le Roi, encore enfant passe la nuit seul dans la forêt pour prouver son courage et être Roi. Pendant qu'il veille, seul il a une vision sacrée. Dans le feu, apparaît le Saint Graal symbole de la grâce divine. Une voix lui dit :"Tu seras le gardien du Graal qui guérira le cœur des hommes." Mais il est aveuglé de visions de pouvoir, de gloire et de beauté. Comme frappé de stupeur il se sent, non plus un enfant mais un être invincible. Comme Dieu. Alors qu'il tente d'extraire du feu le Graal le Graal disparaît. Sa main restant dans le feu, est atrocement brûlée. Au fur et à mesure qu'il grandit sa blessure s'aggrave. Jusqu'au jour où il n'a plus de raison de vivre. Il n'a foi ni en l'homme, ni en lui. Il ne peut ni aimer ni se sentir aimé. Il en a marre d'ici-bas. Il se laisse mourir. Un jour, un bouffon entre dans le château et voit le Roi seul. Etant bouffon, donc simple d'esprit, il ne voit pas un Roi. Il ne voit qu'un homme seul. Qui souffre. Il demande au Roi: "Quel est ton mal, ami ?" Le Roi lui répond : "J'ai soif, je veux de l'eau pour me rafraîchir la gorge." Le bouffon prend une coupe, la remplit d'eau et la tend au Roi. Comme il se met à boire le Roi sent guérir sa blessure. Regardant ses mains, il y voit le Graal, objet d'une vie de quête. Il dit au bouffon, tout étonné : "Comment as-tu pu trouver ce que mes preux n'ont su trouver ?" Le bouffon répond : "Je ne sais pas. J'ai seulement su ta soif" .
Sublime, n'est-ce pas ? "

vlcsnap-2009-11-10-21h32m23s61

“Je veux qu’une Deb à cheval me piétine. Laissez moi seul.”

vlcsnap-2009-11-10-21h36m07s251vlcsnap-2009-11-10-21h43m10s122

“Viens Jack ! Mets popaul en liberté, qu’il se balance dans la brise !”

vlcsnap-2009-11-10-20h36m48s233

A sa manière Gilliam nous parle d’imagination, d’ouverture d’esprit et de croyance, de foi. Sans tomber dans la moral catholique, il parvient à exprimer ses convictions d’une manière si sublime et tendre que l’on ne peut qu’adhérer. Comment ne pas aimer les gens, la vie et le monde qui nous entoure après avoir vu ce film. The Fisher King, de part sa profondeur et son intensité, parviendra à toucher tout les publics. Rare ont été les amitiés si naturellement filmées, si subtilement sublimées.  

vlcsnap-2009-11-10-21h55m29s95vlcsnap-2009-11-10-22h15m48s255

Un seul mot me vient à l’esprit pour résumer ce film: magnifique ! C’est dit. Tout y est, tout fonctionne à merveille. 2h20 de bonheur, de simplicité, de partage, d’amitié, de réflexion, de pensées positives sur la vie, tout ceci dirigé par le maître, le chef d’orchestre de cette fable contemporaine et pourtant si hors du temps, j’ai nommé, Mr Terry Gilliam.

vlcsnap-2009-11-11-02h02m40s189

Liens de téléchargement:

[VO]

   [Megaupload]

   [Rapidshare]

(liens Rapidshare et Megaupload interchangeables / mdp: tehparadox.com)

   [Megaupload]

 

[Sub]

2 commentaires:

  1. le mot de passe n'est pas le bon pour la part15

    RépondreSupprimer
  2. Autant pour moi... boulette corigé: mdp: tehparadox.com

    RépondreSupprimer

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com