mercredi 7 janvier 2009

[Monologue culte] Las Vegas Parano

J’ai toujours adorais les monologues dans les films, les films avec un narrateur qui s’adresse directement au spectateur. Alors je pensais en retranscrire quelque un à l’écrit sans donner le film en question.. Voici le premier, culte:

“Et le voila qu’il s’envole, un des prototypes personnel, un mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Trop  bizarre pour vivre et trop rare pour mourir.

Maintenant nous sommes tous branchés sur un trip de survie. Finie l'énergie qui alimentait les sixties. C'était ça le défaut dans la cuirasse du trip de Timothy Leary. Il a rebondi à travers l'Amérique vendant l'expansion des consciences, sans même réfléchir aux réalités bien dégueulasses qui attendaient tous ceux qui l'avaient pris au sérieux. Tout ces tristes défoncés à l'acide qui croyaient s'offrir la paix et la compréhension à 3 dollars la dose. Mais leur égarement et leur faillite sont les nôtres aussi. Ce que Leary a emporté dans sa chute, c'était l'illusion centrale de tout un monde de vie qu'il avait aidé à promouvoir. Une génération d'infirmes à vie, d'explorateur raté, qui n'ont jamais assimilé le mensonge mystique originel de la culture psychédélique. L'assomption désespérée que quelqu'un, ou au moins une force, entretien la lumière au bout du tunnel.

Il n’y avait qu’une route pour rallier Los Angeles, l’autoroute 15, une bonne excuse pour rouler à fond sans s’arrêter à travers Barsto, Beker et Berdou. Puis l’autoroute pour Hollywood droit dans les bras de l’oubli.

La sécurité, l’obscurité, un allumé de plus au royaume des allumés.”

Las Vegas Parano

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour enregistrer un commentaire:
- taper le com
- dérouler la barre "Commentaire"
- sélectionner "Nom/Url"
- entrer les info personnelles.
- publier le com